english
liz davidson item2 liz davidson
artist
item6
liz davidson artist
banque d’images
livres d'artistes / textes
vidéos / installations / performances
démarche
item2a
Le jardin de Sophie
Lumière de jardin
Narnia
Suites français
En hommage à Betty Goodwin
baigné de lumière
la route de l’esprit
vers les vaisseaux de la
elle, regardant...sa maison qui penche,tourne
coques, bateaux et arbres
le corps révélant le tendre
au fond de mon coeur
œuvres des arbres
Le chant des pierres
Quand j’étais endormie
Secrets de l’âme

Une obscurité profonde ainsi que la lumière, la terreur, la furie, mais aussi une très grande beauté; un paysage qui m'est à la fois étranger, mais aussi imbu de souvenirs confus et d'autres points de références vaguement oubliés. J'ai vraiment eu peur durant ce séjour au fin fond des ténèbres et du non-savoir; la façon dont je vivais ma vie des «hautes sphères» de l'esprit, m'avait mal préparée pour cette incursion dans la grande obscurité et le non-savoir propre à la caverne. J'écrivais dans mon journal en février 1993;

«J'ai toujours eu l'impression que — être dans une caverne — voulait dire être renfermée, défendue, se sentir toute petite, tendue, sans fluidité. Certaines de ces impressions persistent, mais une nouvelle perspective s'ouvre à moi. Pris dans son sens positif, le séjour dans la caverne est maintenant plutôt un temps d'assimilation, de réflexion; quelquefois c'est aussi un espèce de «non savoir» mystérieux où j'ignore complètement ce qui se passe, mais où je sais que des changements sont en train de s'amorcer. C'est un temps où la confiance est de mise. C'est se sentir caverneuse, dans le noir, sans aucune forme, dans un lieu où il est clair que la connaissance, le savoir proviennent d'ailleurs, d'un endroit profondément intérieur (mon coeur?). Je sens le besoin d'écouter d'une manière différente, de répondre différemment. Même le temps se mesure différemment. Il y a de long moments d'attente, puis un petit pas, attente, un autre pas, attente; c'est le lieu de l'intuition. Je peux plus facilement le décrire parce ce qu'il n'est pas que par ce qu'il est. J'ai envie de l'appeler «l'autre».»

C'est de là qu'a jaillit l'ensemble des oeuvres présentées ici. Chaque pièce est mise au monde en son propre temps — il n'y a pas de suite logique ni linéaire. J'ai disposé les oeuvres de façon à ce qu'elles puissent raconter l'histoire de la descente dans ma caverne; dans mon coeur; un parcours allant de la lumière à l'obscurité et le retour à la lumière. Le mouvement se fait vers l'intérieur, pénétrant un différent genre de savoir, un différent royaume, un différent langage même — qui pour moi est souvent difficile à entendre. C'est de là que provient l'expérience immédiate ou la connaissance intuitive. Ces oeuvres veulent être une célébration de la réalité physique, plus concrètement de la réalité sensuelle et même consensuelle de notre monde. Elles m'apprennent aussi à mieux comprendre l'aspect sacré du corps.

 

1995

bio / c.v. / dossier de presse
événements
contact /
blogue

© liz davidson 2006-11 all rights reserved

english livres d'artistes / textes vidéos / installations / performances démarche / Plans de navigation Secrets de l’âme liens contact / blogue